Quantcast
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog



Channel Description:

Mérignac : le blog de la correspondante de "Sud Ouest"

older | 1 | .... | 305 | 306 | (Page 307) | 308 | 309 | .... | 337 | newer

    0 0

    Compte tenu des travaux sur la rue de la Marne durant le mois d’août, l’accès à l’accueil de loisirs

    l’ESP.A.C.E. s’effectuera par le parking de l’école Jean-de la-Fontaine jusqu'au 30 août de 8 h à 17 h

    (heure de fermeture de la rue).


    0 0

    DSC_1152.JPGLa ville possède de nombreux parcs permettant aux habitants de profiter du beau temps à proximité de la maison. Il n'est pas besoin d'aller loin pour permettre aux enfants de se dépenser et aux plus âgés de se rafraîchir au bord de l'eau.

    Ils sont en accès libre :

    - le bois du Burck, avenue Robert-Schumann ;

    - le parc de Beaudésert, 21 rue André-Curvale (photo);

    - le parc du Château, avenue du président René Coty ;

    - le parc de l'Orée des 2 villes, rue Pasteur ;

    - le parc de Luchey, avenue Aristide-Briand.

    Les parcs avec des horaires d'ouverture :

    - le parc de Marbotin, avenue de Belfort et le parc de Tenet, rue Edmond-About (8 h 30 à 20 h 30) ;

    - le parc de Bourran, avenue de la Marne et le parc du Vivier, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny (8 h à 21 h).

    Un nouveau parc sera bientôt ouvert aux habitants, le parc du Renard, rue Charles-Despiau.


    0 0

    L'association des commerçants du centre-ville et la Ville organisent deux concours de chant lors de la fête des commerçants du samedi 5 octobre.

    Pour y participer, il faut s'inscrire entre le 19 août et le 10 septembre au 05 56 18 88 98 ou c.lartigau@merignac.com


    0 0

    Le Mérignac-ciné, place Charles-de-Gaulle, propose l'avant-première du film "J'irai où tu iras" :

    - le lundi 26 août à 19 h, en présence exceptionnelle de la comédienne Leïla Bekhti et de la réalisatrice Géraldine Nakache.

    Les places sont à réserver en caisse ou via le site internet : www.cinemerignac.fr


    0 0

    DSC_2351.JPGUn kiosque rempli d'eau au milieu du parc de la Mairie, un duo de la Cie Barolosolo, et le public tout autour. C'était mercredi après-midi pour le dernier rendez-vous jeune public des escales d'été.

    Un des artistes n'hésite pas à se mouiller et utilise toutes les ressources plastiques et musicales de cet élément. L'autre fait tout pour éviter l'eau et les deux proposent un superbe numéro de cirque musical! Les enfants crient "à l'eau, à l'eau" en regardant le duo et surtout celui qui craint l'eau. Les artistes jouent avec l'eau, et bien sûr, le public est arrosé... Un spectacle d'acrobaties plein d'humour. L'artiste qui ne veut pas se mouiller fait tout pour ne pas tomber dans l'eau, mais il finit par se retrouver à plat ventre dans l'eau sous les rires et les applaudissements du public.

    À la fin du spectacle, les deux artistes ont lancé une idée originale aux spectateurs. "Vous tournez le dos au bassin et vous jetez des pièces par-dessus votre épaule en faisant un vœu et il se réalisera!" Il n'y a pas eu d'amateur, mais le public est reparti ravi. "C'était vraiment génial, j'ai beaucoup aimé", confiait une dame à l'un des artistes à la fin du numéro.

    DSC_2346.JPG

    DSC_2355.JPGDSC_2361.JPG

    DSC_2368.JPGDSC_2374.JPG

    DSC_2378.JPGDSC_2382.JPG

    DSC_2388.JPG


    0 0

    DSC_2394.JPGJean Daniel Goffre est né le 14 août 1919 dans le village des Coureaux (commune de Cézac en Gironde). Il fut ouvrier coiffeur à Martignas dans un salon situé près du Camp de Souge avant de venir s'installer à Mérignac en 1958 et d'ouvrir son propre salon dans la rue de la Libération à Pichey. Il tiendra le salon pendant plus de 40 ans avec ses trois salariés.

    Veuf depuis 15 ans, il n'a pas eu d'enfant mais a élevé les quatre de son épouse comme si c'était les siens. Il s'est même occupé avec son épouse d'une de ses petites-filles pendant plusieurs années. Aujourd'hui, il a 10 petits enfants, 22 arrières petits enfants et 11 arrières arrière petits enfants. Passionné par la chasse, il a chassé le gros gibier dans les bois de Saint Jean d'Illac, d'Hourtin, d'Ychoux (Landes). Il possédait 8 chiens de chasse, une jolie meute, et il a arrêté ce loisir à 92 ans. Il a conduit jusqu'à l'âge de 98 ans ! S'étant cassé le col du fémur il y a un peu plus d'un an, il est venu s'installer à la maison de retraite Les chardons Bleus après son hospitalisation.

    Mercredi 14 août, une partie de sa famille, dont son frère de 96 ans qui vit toujours dans la maison familiale aux Coureaux, est venue fêter ses 100 ans avec lui à la maison de retraite. L'occasion pour le centenaire de se remémorer des souvenirs de jeunesse. "Je me souviens être parti à vélo des Coureaux pour rejoindre Martignas en passant par la côte des 4 Pavillons à Lormont, elle n'était pas facile à monter, alors quand la veille j'avais été au bal, j'avais du mal à pédaler." Jean Daniel Goffre est un monsieur qui vit avec son temps, il possède un téléphone portable qu'il gère très bien, d'après son entourage.


    0 0

    DSC_1628.JPGNouveau tandem au centre socio culturel de Beaudésert : Guillaume Lemoine a été nommé directeur en avril et Fatou Thiam présidente suite à la dernière assemblée générale.

    D'origine normande, Guillaume Lemoine arrive de Blois, et il est dans l'éducation populaire depuis 28 ans. Après être passé dans différentes structures, il a suivi une formation pour être à la direction de centre social. Il a été nommé à Bar-le-Duc, Limoges, Rouen, Blois et Mérignac. "J'étais entré dans le réseau de la Fédération des MJC (maison des jeunes et de la culture) et j'ai vu un poste à Mérignac, explique le directeur. C'est une région qui me plaisait alors j'ai candidaté et j'ai été choisi. Il y a un défi à relever et des dynamiques nouvelles à créer."

    D'origine Sénégalaise, Fatou Thiam vit à Beaudésert depuis 13 ans après plusieurs années passées à Eysines. "Je fréquentais déjà le centre social dans ses anciens locaux, précise la présidente. J'ai fait partie du conseil de quartier, du conseil citoyen et des parents d'élèves à l'école. Je suis toujours active dans le quartier et je m'entends bien avec les habitants. Ce n'était pas mon idée de prendre la présidence du centre, mais plusieurs personnes m'ont poussé et j'ai accepté." Pour l'instant, le tandem travaille à comprendre le centre pour trouver ce qu'il faut faire pour le booster et ils ont déjà plusieurs projets. "On doit remettre la structure en meilleure santé sur le plan financier, choisir comment intervenir auprès des jeunes, dynamiser les jardins familiaux avec un fonctionnement cohérent. L'État, la ville et un bailleur social vont nous permettre d'avoir un poste "adulte relais" pour un travail sur la médiation interne."

    Le centre social de Beaudésert sera présent au forum des associations en septembre et les responsables ont prévu du porte-à-porte dans le quartier pour mieux faire connaître la structure. Un travail de partenariat avec la MJC Centre-ville va aussi permettre de combler des postes et de réaliser de la coopération de projet. 


    0 0

    DSC_1633.JPGFace à la perte d'adhérents, 323 à ce jour (-70 par rapport à l'année précédente) et au manque de bénévole, l'ASMR lance un cri d'alarme et baisse la cotisation des jeunes !

    "Il y a beaucoup d'implication de tous les bénévoles mais les difficultés à faire vivre le club vont perdurer", a souligné David Darquier, le président lors de l'assemblée générale. "Les bénévoles sont de plus en plus difficiles à trouver car ils se lassent, a poursuivi le secrétaire. Certains anciens du club vont prendre du recul, j'espère qu'ils ne resteront pas trop loin et que de nouveaux bénévoles vont nous rejoindre. Il est à noter que depuis l'arrivée de nouveaux interlocuteurs à la Mairie, nous travaillons plus sereinement." C'est la dernière saison où l'ASMR va évoluer dans sa configuration actuelle. À partir de 2020, suite au projet de construction du stade nautique, le club aura 2 nouveaux terrains synthétiques, un à Robert Brettes et un au Burck.

    La Ville a engagé des travaux dans le club-house : changement du sol, nouveau bar et nouvel espace d'accueil. Les cadets sont regroupés avec Martignas et l'école de rugby avec Eysines. La baisse des licenciés est expliquée par une étude générale : chez les plus jeunes, c'est à cause des exigences sportives de ce sport ; pour les cadets, c'est la dangerosité du rugby et les études ; pour les juniors, ce sont les études, et pour les seniors, les blessures et le manque de temps. "Il faut fidéliser les licences dès l'école de rugby et être attentif à la préparation des enseignants, communiquer auprès des parents sur les bienfaits du sport, prévenir sur les blessures, détaille le président. Sur le plan sportif, les résultats ne correspondent pas tout à fait à nos attentes. Il faut restructurer l'école de rugby avec l'aide du Contrat de Travail Aidé mis en place à la rentrée." Sur le plan financier, le club est à peu près à l'équilibre (-5000€). Le partenariat représente 43% du budget et les subventions 25%. Face à la baisse des adhérents, le bureau a décidé de diminuer les cotisations des jeunes et de maintenir les autres à leur niveau actuel. "On travaille beaucoup avec votre club depuis plusieurs années, a rappelé l'adjointe aux sports Cécile Saint Marc. Vous nous avez bousculés pour les terrains et on essaye de rattraper le retard. Je comprends votre lassitude car tout prend du temps. Votre projet d'ateliers pour les plus jeunes pour apprendre le "jeu" est une bonne idée. Pour les terrains, celui du Burck sera opérationnel au plus tard en janvier 2020 et celui de Brettes en septembre 2020, les deux seront homologués par la FFR." 


    0 0

    centre-socioculturel.jpgLe Centre Socioculturel "Les Terrasses" propose une soirée guinguette mettant à l’honneur les musiques les plus dansantes des années 50 aux années 70 le samedi 31 août à partir de 19 h. L’atelier "Si On Chantait" interprétera les plus belles chansons de l’époque pour animer la soirée. La guinguette se déroulera devant le centre et une restauration et une buvette seront disponibles durant la soirée.

    Les participants peuvent s’inscrire au repas (jusqu'au 28 août) ou venir seulement danser. En cas de pluie, un repli sera mis en place à l’espace des chênes.

    Tarifs pour le repas : adultes, 7€ ; enfants de 4 à 13 ans, 4€ ; gratuit pour les enfants de moins de 3 ans.

    Inscriptions : Centre socioculturel "Les terrasses", 14 avenue de Verdun.

    Tel : 05 56 78 05 48.


    0 0

    FFE.jpgLa Fédération Française d’Équitation a organisé au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron (41) la 26e édition des Championnats de France d’équitation Poneys (du 6 au 14 juillet) et Clubs (du 20 au 28 juillet). Réparti en deux sessions de neuf jours, le Generali Open de France est l’événement annuel incontournable.

    Pour sa quinzième participation aux Championnats de France de l’année, Julie Ossard (Haras de l'Artolie à Mérignac) a su mettre à profit toute son expérience. Championne l’an passé en CCE (concours complet d'équitation) Club 2, cette année était l’occasion de se jauger dans la catégorie supérieure, CCE Club 1 jeune senior. La cavalière prend la première place provisoire dès le test du dressage, le premier jour. Puis, avec deux parcours sans-faute lors du cross et saut d’obstacles, Julie se hisse sur la plus haute marche du podium. La cavalière de Gironde remporte un nouveau titre de championne de France. Cette réussite est également celle du club. Deux ans après son ouverture, le bilan est bon pour les cavaliers du Haras de l’Artolie, avec deux quatrièmes places et une victoire. Benjamin Gapenne, coach du club, espère bien étoffer ce palmarès dès l’année prochaine en revenant au Generali Open de France avec plus de cavaliers en compétition, pour tenter de décrocher davantage de médailles.

    Haras de l'Artolie, chemin de Sabatey à Mérignac. Tel : 06 71 06 59 56.

    Crédit photo : Fédération Française d'Equitation


    0 0

    DSC_2342.JPGÀ partir du mois de septembre, les familles pourront inscrire leur enfant au centre de loisirs l’Espace en quelques clics et sans contrainte de période via le portail famille. Plus besoin de revenir sur le site tous les mois ni d’adresser un mail pour rectifier une inscription, les familles auront la main libre pour inscrire et modifier jusqu’à la veille du jour concerné.

    À la rentrée, le portail famille sera aussi le mode d’inscription privilégié pour les accueils périscolaires et la restauration scolaire. Ce nouveau mode d’inscription à distance a pour but de faciliter la démarche : ce sont les familles qui inscrivent leurs enfants pour les jours souhaités et les modifications peuvent se faire jusqu’à la veille du jour concerné, sans facturation supplémentaire.

    Renseignements à l'accueil de la Mairie.


    0 0

    DSC_2176.JPGDirigée par Katia Baudry, la crèche est ouverte depuis le 3 septembre 2018. "C'est grâce à cette structure et aux professionnels recrutés que l'on peut mettre la famille en avant, commente la directrice. Dans cette nouvelle maison de la petite enfance, tout a été mis en œuvre pour réaliser notre projet, le développement harmonieux et global de l'enfant en tenant compte de la place du parent."

    La structure dispose de locaux et jardins spacieux, d'un espace de convivialité. La crèche a mis en place un conseil de crèche, une instance consultative où les parents peuvent être élus pour représenter l'ensemble des familles. Il peut être consulté sur les volets sociaux des projets d'établissement et l'organisation intérieure de la crèche. Il est aussi informé des conditions générales d'accueil des enfants. "Nous avons aussi un espace convivialité et chaque dernier vendredi du mois, nous organisons un accueil café/parents pour échanger tous ensemble, poursuit Katia Baudry. Nous proposons une réunion de rentrée informative, le projet pédagogique déjà présenté au premier rendez-vous d'inscription est repris, et les équipes peuvent répondre aux questions." Le personnel est à l'écoute des parents toute l'année et il est possible d'obtenir des rendez-vous avec la directrice, le référent ou la psychologue. "Nous organisons aussi des spectacles et des conférences, et cette année, nous en avons eu une sur les effets des écrans sur les enfants, souligne la directrice. Nous avons un temps d'échange le matin et le soir pour la transmission des informations concernant l'enfant. Les parents ont la possibilité d'accompagner les professionnels lors des sorties, c'est un moment de partage important, tout comme les instants festifs." Des formations sont proposées régulièrement aux professionnels et la crèche inculque le langage des signes et laisse la place à l'allaitement maternel.

    À la rentrée, la structure, qui fonctionne par groupe famille et non par tranche d'âge, accueillera 60 enfants par jour (le maximum). "Nous avons eu 80 demandes cette année, 35 ont pu être satisfaites, les autres sont dirigées vers les assistantes maternelles", confie Aude Larjaud, adjointe à la petite enfance.


    0 0

    evfevent_orikai_107265_652694.jpgLa compagnie "Née d'un doute" propose le spectacle acrobatique en trois dimensions (sol, air et entre-deux) "Orikaï":

    - le samedi 31 août à 15 h et à 18 h au parc de Moulin-Bidon, 24 rue Jean-Jaurès.

    Orikaï tire son inspiration des aires de jeux pour enfants. Dans les interstices du filet évoluent trois acrobates aériennes et leur envie malicieuse de réinterpréter les premiers risques de l’enfance.

    Manifestation gratuite et ouverte à tous.


    0 0

    L'ACCA (association communale de chasse agréée) de Martignas informe ses adhérents que les cartes de la saison 2019-2020 sont à retirer chez le président, 1 rue du Docteur-Schweitzer :

    - le samedi 31 août de 8 h à 12 h.


    0 0

    68744984_2304995889588996_8177502566330925056_n.jpgLe 5 septembre 2014, le Conseil Municipal avait donné le nom de Caroline Aigle à une rue près de l'Aéroport. Née à Montauban le 12 septembre 1974, Caroline Aigle effectue sa scolarité dans des lycées militaires avant d’intégrer l’école Polytechnique. En 1997, elle s’engage dans l’armée de l’air et intègre l’École de l’air de Salon-de-Provence. Brevetée pilote de chasse le 28 mai 1999, elle est affectée sur la base aérienne 102 de Dijon, à l’escadron de chasse 2/2 "Côte d’Or", dont elle commande l’escadrille SPA 57 Mouette en 2005. Première femme brevetée pilote de chasse dans l’armée de l’air, mère de famille et sportive de haut niveau, la polytechnicienne souhaitait devenir spationaute. Malheureusement, le commandant Caroline Aigle est décédée brutalement le 21 août 2007, emportée par un cancer foudroyant.

    Mercredi 21 août, une cérémonie était organisée en présence de sa maman et de plusieurs personnalités, dans la rue qui porte son nom afin de lui rendre hommage. "Nous nous retrouvons aujourd’hui pour penser à Caroline Aigle, cela fait 12 ans maintenant qu’elle nous a quittés, a rappelé Mauricette Boisseau, adjointe au Maire. Grande sportive, elle pratiquait la chute libre à un haut niveau, tout comme le triathlon et le pentathlon. Le matin tôt elle partait courir, aucun garçon ne pouvait la rattraper, elle nageait parfaitement, c’était une force de la nature. Il faut dire que Caroline a été Samiste, elle était entraînée par Jean-Jacques Bouchet, qui regrette beaucoup d’ailleurs de ne pas être là cet après-midi." Une autre personne n'a pu être là, mais a envoyé un message, l’astronaute Patrick Baudry. "Nous sommes nombreux à avoir évoqué le courage, la bravoure et l’esprit de perfection de Caroline Aigle, à de nombreuses reprises. Nous évoquons aussi souvent ce même courage qu’elle a transmis à sa famille et ses proches. Je ne manque jamais de passer par cette rue Caroline Aigle en allant prendre un vol, ni d’évoquer cette belle figure féminine lorsque je passe par les écoles, c’était notre devoir il y a quelques années, et maintenant, c’est devenu un vrai plaisir."


    0 0

    DSC_4468.JPGLe concert d’orgue du marché reviendra :

    - samedi 7 septembre, à 11 h 30, à l’église Saint-Vincent, place Charles de Gaulle.

    Il sera animé par Pascal Copeaux, professeur au conservatoire municipal.

    Une visite de l'orgue sera organisée après le concert.

    L'entrée est libre et ouverte à tous.


    0 0

    La section Gymnastique Volontaire du SAM reprend ses cours le lundi 2 septembre.

    Le planning des cours est consultable sur le site www.sam-gv.com

    Renseignements au 07 83 71 97 66 ou 06 88 55 94 96.

    Un cours d’essai est recommandé


    0 0

    Le collectif d'habitants Gion Co organise un vide-greniers :

    - le 8 septembre de 9 h à 18 h sur le site du centre social et culturel Le Puzzle.

    Le tarif est de 7€ les 3 m linéaires. L'inscription est à faire à l'accueil du Puzzle jusqu'au 6 septembre. Une buvette et une restauration seront proposées sur place.

    Centre social et culturel Le Puzzle, rue Jean- Giono. Tel : 05 56 12 17 80.


    0 0

    DSC_2562.JPGLundi soir, le Mérignac-ciné proposait l'avant-première du film "J'irai où tu iras" en présence de la réalisatrice Géraldine Nakache et de la comédienne Leïla Bekhti.

    C'est une salle comble qui a accueilli les deux artistes venues présenter leur rôle dans ce film. "Vali (Géraldine Nakache) et Mina (Leîla Bekhti) sont deux sœurs que tout oppose : l'une est chanteuse, l'autre thérapeute. Le film, c'est l'histoire d'amour entre les deux sœurs, l'histoire d'une famille qui s'aime mais qui ne sait plus se le dire..." Leïla Bekhti a confié avoir été ravie de tourner avec Géraldine. "Mon personnage est à l'opposé de ce que je suis dans la vie, mais on était très heureuse de se retrouver toutes les deux. J'espère que le film qui est empli de tendresse et de pudeur vous plaira."À la fois réalisatrice et comédienne, Géraldine Nakache était émue de voir la salle comble. "Je ne m'attendais pas à voir une salle aussi remplie, mais on est super-contente. C'est toujours délicat de parler d'un film avant de le voir et on préfère vous laisser le découvrir." La réalisatrice a aussi brièvement parlé de sa rencontre avec Céline Dion, un moment très émouvant pour elle.

    DSC_2564.JPG


    0 0

    Le Parti Communiste Français (PCF) de Mérignac organise une réunion publique :

    - le 3 septembre à 18 h 30 à la salle des fêtes de Capeyron, place Jean-Jaurès, en présence des élus communistes de la ville.

    Deux thèmes y seront abordés : le logement et les transports.


older | 1 | .... | 305 | 306 | (Page 307) | 308 | 309 | .... | 337 | newer