Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

Mérignac : le blog de la correspondante de "Sud Ouest"

older | 1 | .... | 235 | 236 | (Page 237) | 238 | 239 | .... | 274 | newer

    0 0

    DSC_0874.JPGDepuis le 1er décembre 2017, Jean Sébastien Hubert a pris la direction du conservatoire municipal.

    Âgé de 47 ans et originaire du Vietnam, le directeur est aussi violoniste et chef d'orchestre. Il a commencé le violon à l'âge de 10 ans à l'école nationale de musique de Boulogne-sur-Mer. Après un 1er Prix à l'âge de 14 ans, il poursuit ses études au Conservatoire d'Amiens où il obtient à 17 ans les Médailles d'or de violon et de musique de chambre, ainsi que le Prix National de région l'année suivante. Durant la saison 1990, Jean Sébastien Hubert est Premier violon solo de l'Orchestre français des jeunes et obtient le 2e Prix du Concours International Bellan à Paris et le 1er Prix du Concours Nérini. En 1991, il entre à l'école nationale de musique de Paris et obtient le Diplôme d’exécution, suivi en 1992 du diplôme supérieur d'exécution. Titulaire du Diplôme d'État, il est nommé en 1993 professeur de violon à l'École municipale de musique de Saint-Louis (Haut-Rhin), et violon solo de l'Orchestre de chambre de Bâle (Suisse) en 1998. En 2000, il obtient le poste de professeur de violon à l'École municipale de musique agréée de Saint Raphaël, dont il est le directeur depuis septembre 2006, et créé en 2002 l'Orchestre de chambre de Saint Raphaël qu'il dirige comme violon solo et directeur artistique. En 2009, il obtient son Certificat d'aptitude de professeur chargé de direction, devient directeur du Conservatoire à rayonnement de Villiers/Marne en région parisienne en 2014, et prend le poste de directeur du conservatoire de Mérignac le 1er décembre 2017.

    "Je suis d'abord un artiste et c'est très important, confie Jean-Sébastien Hubert. Je sais ce que je peux demander à mes équipes car je connais bien le métier. C'est une dimension qui compte pour moi, connaître le terrain avant de donner des ordres." Le directeur continue de diriger l'Orchestre de chambre de Saint Raphaël. "J'ai besoin de poursuivre cette fonction de musicien, c'est mon ADN. J'ai voulu quitter la région parisienne pour changer de rythme de vie et j'ai eu la chance de venir à Mérignac. Le conservatoire municipal est un bel établissement avec beaucoup de pédagogie. À mon arrivée, j'ai été très bien accompagné dans ma prise de fonction par Mme Doremus (directrice de la culture à la Ville , NDLR). C'est quelqu'un qui a une vision globale de la culture que je partage. Nous avons aussi la chance d'avoir 4 orchestres (cadet, junior, symphonique et l'harmonie), sans oublier l'ensemble de guitares et l'accordéon".

    Pour le directeur, les pratiques collectives sont très importantes. "Être musicien, c'est écouter et respecter les autres, et le conservatoire, c'est une école de la vie. Lorsque l'on fait partie d'un orchestre, on se projette aussi sur l'avenir et on se doit d'avoir une grande exigence. Le dénominateur commun, c'est le plaisir ! Si les élèves sont contents de jouer, ils vont progresser ! Les auditions ouvertes au public et les concerts comptent pour les élèves car cela les valorise. Cela permet aussi au professeur de voir la réaction des jeunes face au public et aux musiciens en herbe de gérer le trac et d'obtenir de l'expérience."

    Pour l'avenir, Jean Sébastien Hubert aimerait amplifier l'ouverture du conservatoire, l'ouvrir à d'autres acteurs. "Il faut travailler avec d'autres partenaires, dans d'autres villes, partager les expériences. La Maison Carrée, un lieu exceptionnel, devrait être livrée dans le courant de cette année et cela va créer une nouvelle dynamique. Le conservatoire municipal sera présent sur 3 sites : la Maison Carrée, les locaux de Capeyron (qui seront rénovés) et le site du Parc (agrandi). Cela montre l'intérêt de la Municipalité pour la Culture, et c'est aussi cette perspective de développement qui m'a séduite lorsque j'ai prospecté pour un poste de directeur. J'ai la chance d'arriver au moment où des changements vont apporter un plus à la culture Mérignacaise !"


    0 0

    DSC_1059.JPGDans le cadre des 5 ans de la base Volotea à l'aéroport de Bordeaux/Mérignac, une conférence de presse a eu lieu mercredi 28 février à l'Ibaïa Café de Bordeaux en présence de Lâzaro Ros, directeur général Co-fondateur de Volotea ; Edo Friart, directeur du développement international de Volotea ; Pascal Personne, président du directoire de la SA Aéroport de Bordeaux-Mérignac ; et de Benoît Martin, conseiller municipal délégué aux relations internationales et au patrimoine à Bordeaux.

    "Je suis très heureux d'avoir pu assister à l'arrivée de Volotea dans un moment difficile et nous sommes ravis de les avoir accueillis à l'aéroport, commente Pascal Personne. Ce qui était un projet est aujourd'hui une Base (depuis 2012) et de nombreuses destinations sont proposées. Nous sommes reconnaissant à Volotea qui s'est beaucoup investi avec 90 emplois directs à Bordeaux, 5 000 fréquences et 29 destinations à ce jour." Benoît Martin a regretté que Volotea ne desserve pas l'Afrique du Nord, et souligné que la prolongation de la ligne A du Tramway vers l'aéroport devrait être effective fin 2020.

    Edo Friart a présenté l'évolution de Volotea à Bordeaux :

    "2017 fut une année record avec un taux de remplissage de 84%, 1/2 millions de passagers transportés (+37%), et la mise en service de 3 Airbus A319 (augmentation de capacité de 23%). Pour 2018, 3 nouvelles destinations vont être mise en place : Madère le 5 avril (1 vol/semaine), Minorque le 30 mai (2 vols/semaine), et Cagliari le 31 mai (1 vol/semaine). Sur les 29 lignes, 20 sont exclusives depuis Bordeaux et de nouvelles lignes sont à l'étude. Une extension des saisons (avril à octobre) est proposée pour la Croatie et la Corse, avec des vols toute l'année pour Ajaccio ; des fréquentes additionnelles sont mises en place pour plusieurs villes : Alicante, Dubrovnik, Santorin, Prague, Split, Strasbourg et Venise ; et annualisation de Madrid. Pour 2018, il est prévu près de 690 000 voyageurs."

    Pour le flux touristique, 60 000 à 70 000 touristes sont venus à Bordeaux et en Aquitaine en 2017 grâce à Volotea, dont plusieurs venant de l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne ; mais aussi d'autres régions françaises (Alsace, Corse et Provence). Entre Venise et la Vénitie et Bordeaux, Volotea offre 5 vols par semaine.

    Perspectives futures de Volotea sur l'aéroport de Bordeaux pour 2018/2021 : ajouter 2 à 3 nouvelles destinations par an, augmenter de 10% chaque année, atteindre 1M de sièges d'ici 2021, proposer une extension des saisons, et agrandir la flotte.


    0 0

    L'Association pour le Don de Sang Bénévole de Mérignac tiendra son assemblée générale annuelle :

    - le vendredi 2 mars à 18 h à la Maison des Associations, 55 avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny.


    0 0

    Le centre socio culturel Le Puzzle organise un après-midi quines, en partenariat avec le collectif Gion'co :

    - le dimanche 04 mars à partir de 13 h 30 (début du jeu à 14 h) dans la grande salle du centre, rue Jean-Giono.

    L'un des objectifs de l'événement est d'autofinancer la prochaine "sortie week-end" en Dordogne.


    0 0

    Le 11 mars à 10 h 30, dans le cadre de l'opération nationale "Espoir en Tête", le Rotary Club de Mérignac organise une avant-première caritative au Mérignac-Ciné, 6 place Charles-de-Gaulle, avec la projection du film "Un raccourci dans le temps".

    Sur chaque entrée à 15€ (tarif unique), après la déduction du prix de la place de cinéma, les Rotariens collectent plus de 8€ au profit de la recherche sur le cerveau et le système nerveux.

    Contact : secretaire@rotary-merignac.org


    0 0

    DSC_0883.JPGDans le cadre de "La Quinzaine Business" organisée du 5 au 17 mars par le Club des Entreprises de Mérignac, le cabinet Cordier Architecte va proposer 3 événements.

    "Nous allons organiser 3 animations dont deux sont sur réservations, détaille Philippe Cordier, le chef d'entreprise. Nous commençons par la visite du Château La Croizille à Saint Laurent des Combes le 9 mars de 15 h 30 à 17 h (sur inscription). Puis le 14 de 10 h à 18 h, nous aurons des visites toutes les heures du chantier de la future salle d'escalade Climb'Up à Décathlon Village. Et nous terminerons par une conférence sur le thème "architecture et gastronomie : un plaisir de tous les sens" animée par Caroline Mazel, le 15 mars de 18 h à 21 h, à l'hôtel Mercure Aéroport (10€ par personne, sur réservation)."

    Implanté dans un paysage de vigne au relief escarpé, au sommet d'une crête, le nouveau chai du Château La Croizille évoque la rencontre entre vignoble et minéralité. Ce chai, dont les travaux ont été réalisés en 2012 par les cabinets d'architecture de Philippe Cordier et Marie Sylvie Gary, est composé de deux parties : l'une ancrée dans la roche est réservée à la vinification, et l'autre, suspendue au-dessus du vignoble, accueille les visiteurs pour des dégustations au cœur des vignes.

    Climb'Up inaugurera au mois de juin la 13e salle du Groupe au Domaine de Pelus. Le mardi 14 mars, les visiteurs vont pouvoir parcourir les différents espaces, rencontrer les membres de l'équipe, et découvrir la future offre commerciale. Caroline Mazel, diplômée en architecture et directrice de Madiarchi, qui animera la conférence à l'hôtel Mercure Aéroport, est déjà intervenue souvent à la Médiathèque de Mérignac. Elle mettra en lumière quelques-uns des plus beaux sites où se mêlent arts, architecture et gastronomie en France et à l'étranger. La soirée se terminera par un after work gustatif offert par l'hôtel.

    Tous ces événements sont gratuits et chacun doit se rendre sur le site par ses propres moyens pour les visites. Les inscriptions pour le château et la conférence sont à faire au 05 56 900 700 ou secretariat@cordier-architecte.com Site : www.cordier-architecte.com 


    0 0

    DSC_0999.JPGPrésidé par Michèle Courbin, le Comité des Fêtes de Capeyron tenait son assemblée générale jeudi soir, en présence d'Anne-Eugénie Gaspar, adjointe aux associations et Martine Berjot, élue du quartier et principale du collège de Capeyron. "En 2017, nous avons soutenu financièrement plusieurs projets du quartier, rappelle la présidente : 350€ à la maternelle Jean Jaurès 1 et à la primaire, 400€ au collège de Capeyron, 800€ pour le Bâton de Réglisse du centre socio culturel Le Puzzle, et 500€ pour le Secours Populaire Français. Nous avons travaillé sur l'organisation de la fête foraine et il va y avoir des changements pour l'édition 2018. La fête est décalée d'une semaine, elle aura lieu du 21 au 23 septembre afin de ne pas tomber en même temps qu'Arts et Vendanges, et nous prévoyons une grosse animation avec d'autres partenaires pour le samedi soir. Je tiens à remercier,mon équipe de bénévoles, mais aussi les habitants de Capeyron pour leur participation à nos manifestations et les commerçants pour leur soutien."

    En 2017, le Comité des Fêtes de Capeyron a proposé 17 manifestations et présente un bilan financier positif de 12 650€, grâce à l'organisation d'animations payantes et à plusieurs dons. Pour 2018, plusieurs manifestations sont prévues : deux brocantes (1er avril et 17 juin), le repas des seniors le 15 avril, les automnales de Capeyron du 21 au 23 septembre, la paella le 29 septembre, 3 soirées quines (6 et 13 octobre et 10 novembre) et une animation de Noël le 24 décembre. Geneviève Sognac, la présidente de la Fédération des Comités des Fêtes, a fait part de son inquiétude pour les animations de quartier. "Les nouveaux habitants s'intéressent beaucoup moins à nos animations que nos anciens, il faut trouver de nouvelles idées." Anne Eugénie Gaspar a encouragé le Comité à poursuivre ses actions qui s'adressent aussi bien aux jeunes qu'aux aînés. "Vous êtes les plus proches des habitants du quartier pour être à leur écoute et vous donnez beaucoup de vous-même ! Vous avez des personnes qui veulent vous rejoindre, cela prouve que votre travail est reconnu. Il faut que tous ensemble, Ville, Comités, Fédération, on trouve le moyen de mieux communiquer sur vos événements."


    0 0

    DSC_1062.JPGJeudi soir, le conseil municipal a débuté par une minute de silence demandé par le maire Michel Vernejoul suite au décès la veille d'un agent de la ville (au sein des services techniques depuis 1983), Georges Pons à l'âge de 57 ans.

    Le premier point à l'ordre du jour concernait la cession à titre gratuit à Bordeaux Métropole de 4 parcelles situées avenue des Sapinettes en vue d'un projet d'aménagement. Des travaux de voirie sont réalisés afin de consolider la chaussée pour le passage des bus, créer une voie verte bilatérale (piétons et cyclistes) et 22 places de stationnement, et mettre en place des plateaux surélevés (coût, 1 M€).

    Le conseil municipal devait voter pour une modification de l'autorisation de programme et des crédits de paiement pour la réalisation de la salle d'arts martiaux. L'opposition s'est abstenue, et Jacques Souletis (Osons Martignas), a souligné "nous aurions souhaité un étalement avec un crédit de paiement sur 2019 pour un meilleur ajustement des budgets." Pour l'adjoint aux finances Philippe Koeberlé, "le report n'est pas possible car nous souhaitons maintenir la date d'ouverture en septembre 2018 et respecter nos engagements envers les entreprises."

    Philippe Koeberlé a présenté le rapport de synthèse concernant le Débat des Orientations Budgétaires. "La situation des finances de la commune s'est sensiblement dégradée en 2017 avec une stabilité des recettes de fonctionnement et une hausse significative des dépenses. Cette hausse est essentiellement due à une forte augmentation des dépenses de personnel (6%) suite à l'évolution du point d'indice des traitements de la fonction publique et la revalorisation des grilles indiciaires pour les fonctionnaires. Par rapport à 2014, nous avons perdu plus de 950 000€ de recette annuelles, et 2017 aura été la 3e année de forte baisse des dotations de l’État. Nous avons fait le choix de laisser se dégrader sensiblement l'autofinancement au détriment de la suppression de services aux usagers. C'est ainsi que le taux d'épargne brute est passé de 10,8% à 7% et la capacité de remboursement de 7 à près de 10 ans." 

    L'équipe municipale entend rester fidèle à ses engagements de 2014 : pas d'augmentation de la fiscalité locale, maintien des services à la population à leurs niveaux actuels et confirmation des investissements prévus dans un rythme de réalisation conforme à la capacité de ses finances."L'année 2018 verra l'achèvement de la salle des Arts Martiaux, la suite de la rénovation de la Cuisine Centrale, le programme de réhabilitation pluriannuelle de la crèche collective, la réhabilitation de la future salle d'animation du RAM, ainsi que celle des terrains Moga, poursuit l'adjoint aux finances. Nous prévoyons en 2018, après 6 ans d'un important désendettement, une hausse de l'encours de notre dette de 650 000€."Jacques Souletis s'est exprimé au nom de l'opposition (qui a voté contre le DOB)."Les dotations annuelles sont en recul et les ressources fiscales en légère augmentation, tout cela concourt à un déséquilibre financier qui va amener un emprunt. Nous demandons un recours à la mutualisation pour différents services en maintenant la commune comme interlocuteur privilégié. Il y a lieu d'étaler les dépenses et d'ajuster le plan d'investissement sur la durée."Sur l'investissement, Philippe Koeberlé a rappelé"on a un programme que l'on applique en fonction de nos finances". L'élu a aussi souligné que pour la mutualisation il y avait 3 aspects à gérer : la proximité/réactivité, le financier et le social."La construction de la salle d'arts martiaux sera l'élément clé de ce mandat, a conclu Michel Vernejoul. Nous tenons nos objectifs de ne pas augmenter les impôts et nous gérons convenablement nos finances."


    0 0

    DSC_0939.JPGGérard Charles est le seul délégué du Défenseur des Droits parmi les 11 de la Gironde (500 au niveau national) à assurer des permanences à la Maison des Associations. Les autres délégués, tous bénévoles, siègent dans différents lieux d’accueil du département. Leur rôle est d’accompagner gratuitement les citoyens qui se heurtent à des dysfonctionnements des servies de l’État et des collectivités.

    "Nous sommes l’ultime recours pour les personnes désemparées et confrontées à des difficultés ou des problèmes administratifs", résume Gérard Charles. Le Défenseur des Droits intervient pour les problèmes qui touchent les administrations de l’État et les organismes investis d’une mission de service public : les Impôts, les droits à retraite, Pôle emploi, le RSI, la CAF, la CARSAT, l’URSSAF, l’Officier du Ministère Public..."Par exemple je suis intervenu afin de trouver une solution amiable au profit d’une jeune étudiante ayant un différend avec son Université au sujet d’un stage aux USA qui ne s’était pas déroulé conformément au programme prévu, poursuit Gérard Charles. Mais aussi pour traiter le problème d’une jeune lycéenne avec la SNCF au sujet d’une amende de transport majorée, le rattrapage de trimestres dus par une mairie ayant visiblement des difficultés à fournir à l’ayant droit les documents nécessaires, la prise en compte d’un troisième enfant oublié dans le calcul de la retraite, le déplacement d’un stationnement handicapé en liaison avec les services de Bordeaux Métropole et de la mairie de Mérignac, la réfection de la chaussée détériorée devant une habitation suite à travaux à Martignas en liaison avec la mairie et les services de Bordeaux Métropole, une aide face à la mise en place de la dématérialisation des services de l’État (souvent vécue comme un traumatisme pour les personnes en difficultés). Bien sûr, il faut dans tous les cas que la personne prouve sa bonne foi."

    Gérard Charles traite aussi de la lutte contre les discriminations, et il a actuellement un dossier en cours pour discrimination au travail pour l’origine et un pour l’orientation sexuelle. Dans ce domaine, un travail important est réalisé en coopération avec les services de la Maire de Mérignac. Il veille au respect de la déontologie par les personnes exerçant des activités de sécurité sur le territoire de la République (principalement le refus de dépôt de plainte). Enfin il défend et assure la promotion de l’intérêt supérieur et des droits de l’enfant. Il peut être saisi, quel que soit votre lieu de résidence, mais bien sûr la proximité est encouragée, votre délégué le plus proche peut être trouvé en consultant le site du Défenseur des Droits.

    Gérard Charles assure des permanences gratuitement le premier et troisième jeudi du mois à la Maison des Associations, 55 avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, uniquement sur rendez-vous au 05 57 00 15 10 ou par mail à gerard.charles@defenseurdesdroits.fr 


    0 0

    Le mardi 6 mars à 18 h 30, à la Maison des Associations, 55 avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, la Caisse d'Allocations Familiales lance sa première séance d’information, anonyme et gratuite, à destination des parents séparés ou en cours de séparation.

    Plus d’infos : parentsapreslaseparation@cafbordeaux.cnafmail.fr


    0 0

    DSC_1057.JPGLes membres du Lions Club Bordeaux Atlantique, présidé par Jean-Marc Biogeau, étaient réunis lundi soir au restaurant "Lulu dans la Prairie" pour une remise de chèques.

    Le Lions Club Bordeaux Atlantique, qui compte 26 membres, organise plusieurs animations tout au long de l'année afin de collecter des fonds qu'il reverse ensuite à des associations locales (tous les deux ans). "Nous sommes un club qui commence à vieillir, peu de jeunes viennent nous rejoindre et nous avons du mal à réaliser nos actions, constate le Président avec regret. Les besoins sont toujours là, mais il est difficile de mobiliser les gens, sauf pour l'opération "Jacinthes" au profit des Chambres de l'Extrême. C'est une animation qui dure 2 jours de 9 h à 20 h non-stop et nous avons toujours des bénévoles présents."

    Lundi soir, ce sont 18 000€ qui ont été reversés au total à des associations qui œuvrent dans différents domaines, en France et à l'étranger. Avant de recevoir leur chèque, chaque bénéficiaire a présenté son association et les projets qui vont pouvoir être réalisés grâce au soutien du Lions Club Bordeaux Atlantique : construction de puits et d'écoles au Burkina Faso ; rééducation canine auprès d'enfants handicapés ; soutien aux familles dans le besoin ; aide aux déficients visuels, à l'éducation, aux soins...

    Associations soutenues : LCIF (Fondation du Lions Club International), Amitiés Lugsi (pour le Burkina Faso), Chien Guide Aveugle Aliénor, Saint Vincent de Paul, Le Refuge Kol (pour le Cambodge), Les Petites Sœurs de Prague, Association France Sahel (pour le Sénégal), Tsamad Madagascar, Les Briques pour l'Avenir (pour le Mali), Parents Enfants Soleil (Maison Mac Do au CHU de Pellegrin), Aider Haïti, La Ferme des Plateaux (école pour les jeunes en échec scolaire), et AGIMC (rééducation par l'éducation canine avec le chien Magic).

    Siège du club : Lulu dans la prairie - Rond Point Dassault, 33700 Mérignac. Contact : 06 14 97 26 36. 


    0 0

    DSC_0302.JPGLa MJC CL2V propose un moment convivial autour de l’égalité hommes/femmes avec la pièce de théâtre "En route vers l’Égalité" par la compagnie Confidences, le jeudi 8 mars à 20 h, suivi d’un échange et d'une collation (sur réservation).

    Le 10 mars, de 13 h 30 à 16 h 30, la structure met en place un après-midi bien-être pour les mamans (gratuit mais sur réservation) ; et à 19 h 30, place à la soirée orientale avec spectacle de danse (5€ avec pâtisserie offerte), henné, vente de bijoux berbères et exposition.

    MJC CL2V, 11 rue Erik-Satie à Bordeaux.

    Contact : 05 56 97 40 00.

    Site : www.mjccl2v.com


    0 0

    Le Kyriad Prestige de Bordeaux Mérignac et son partenaire "Le Théâtre sur Mesure" vous invitent à découvrir une histoire extraordinaire, riche d’enseignements pour les managers et leurs équipes, autour d’un petit-déjeuner conférence, le 8 mars de 8 h 30 à 10 h.

    La conférence théâtralisée interactive "Dépassement de soi et motivation" est animée par Benoit Pinton, 8 fois Finisher Ironman, et Hubert Desplat, consultant senior. Tout au long de cette conférence théâtralisée, les intervenants mettent en lumière les liens entre valeurs et sens du travail, motivations et comportements professionnels.

    Hôtel Kyriad Prestige, 116 avenue de Magudas.

    Réservation au 05 57 92 00 00.


    0 0

    La 13e journée des professionnels de la santé et des associations de patients de la Nouvelle Aquitaine aura lieu :

    - le vendredi 9 mars à 9 h, à la Maison des Associations, 55 avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny.

    Divers thèmes seront évoqués : les déserts médicaux : quelles solutions ?, la gestion des soins non programmés, et les enjeux de la vaccination.

    L'entrée est gratuite et ouverte à tous.


    0 0

    La prochaine réunion publique sur le projet de la ZAC Centre bourg est fixée au :

    - ce jeudi 8 mars à 19 h 30, à l'Espace Simone Villenave, avenue du Las.

    Au cours de cette rencontre, il sera procédé à la restitution des différents ateliers de travail menés jusqu'à présent.


    0 0

    Ce jeudi 8 mars à 19 h, le Mérignac Ciné, 6 place Charles-de-Gaulle, propose l'opéra "La Tosca" de "Puccini", enregistré depuis le Royal Opéra House de Londres.

    Un cocktail sera offert par le cinéma pendant l'entracte.


    0 0

    Le Rotary Club de Mérignac organise un après-midi quines :

    - le dimanche 11 mars à 15 h (ouverture des portes à 14 h), à la salle des fêtes de La Glacière, 56 rue Armand-Gayral.

    Nombreux lots, tombola, buvette et petite restauration seront disponibles sur place.

    Les bénéfices de cette action serviront à financer les œuvres sociales du Rotary Club de Mérignac et de Sud-Ouest Solidarité.


    0 0

    La Fédération des Comités des Fêtes organise une soirée quines :

    - le samedi 10 mars à 20 h 30 à la salle des fêtes de Capeyron, place Jean-Jaurès.

    Nombreux lots, buvette et petite restauration seront disponibles sur place.


    0 0

    L'établissement scolaire (école et collège) "Grandir et être soi", à la plaine des sports et de loisirs Colette Besson, ouvrira ses portes au public :

    - le samedi 10 mars de 14 h à 17 h.

    "Grandir et être soi" est une école alternative, démocratique, coopérative et inclusive, créée et dirigée par Emmanuelle Maillard et une équipe enseignante à l’écoute et bienveillante, pour permettre à chaque enfant d’apprendre en suivant son rythme et en découvrant ses talents et ses forces. Emmanuelle Maillard, a toujours travaillé dans l'éducation positive et a mis au point une méthode spécifique, en intégrant notamment la gestion mentale à l'apprentissage. L’école s’inspire aussi largement des outils Montessori et Freinet.


    0 0

    Pour la 5e année consécutive, l'association Jall'Handy propose sa journée du "Vivre Ensemble" le samedi 10 mars avec un spectacle tout public de 14 h à 17 h à la salle Gérard Philipe, avenue de Verdun.

    Le spectacle "Cabaret" sera animé par l'association Arc-En-Ciel, et sera suivi d'un goûter.

    Les réservations se font par réservation au 06 86 99 66 70 ou 06 44 00 43 06 ou jallhandyassociation@gmail.com


older | 1 | .... | 235 | 236 | (Page 237) | 238 | 239 | .... | 274 | newer