Quantcast
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog



Channel Description:

Mérignac : le blog de la correspondante de "Sud Ouest"

older | 1 | .... | 323 | 324 | (Page 325) | 326 | 327 | .... | 337 | newer

    0 0

    Jusqu'au 31 décembre, pour 2 heures d'initiation à un instrument de musique (guitare, piano ou batterie) à 39€, Cultura reversera 5€ à l'association Sud Ouest Solidarités.

    Académie Cultura, 16 rue Jacques-Anquetil.

    Contact 05 57 92 01 20.

    Site : https://academies-musique.cultura.com

    Le magasin sera ouvert dimanche 22 et mardi 24 décembre.


    0 0

    DSC_4468.JPGLe jeudi 19 décembre à 20 h 30, l’église Saint-Vincent, place Charles-de-Gaulle, accueillera le récital d’orgue animé par Christian Ott, organiste co-titulaire de la cathédrale de Versailles, et Isabelle Lagors, harpiste et professeur de harpe au Conservatoire de Cergy Pontoise.

    Christian Ott et Isabelle Lagors forment le Duo Thétis et proposent un programme d’œuvres adaptées à cette formation très originale.

    L'entrée au concert est libre et ouverte à tous.

     


    0 0

    DSC_1143.JPGPrès de 90 convives ont participé dimanche midi au repas des seniors proposé par le Comité des fêtes de Chemin Long. "Vous avez des difficultés à circuler, mais c'est la même chose dans toutes les grandes villes attractives, a souligné le maire Alain Anziani, en accueillant les aînés. Le tramway arrivera à l'aéroport en 2022 et il est prévu un barreau via la rue Newton et un autre par la rue Euler, cela devrait fluidifier la circulation. Pour le problème de la boîte aux lettres enlevé dans votre quartier, cela relève de la Poste et pour l'instant, on se bataille avec la direction pour la récupérer, mais ce n'est pas évident."

    Comédie théâtrale

    Les seniors ont pu profiter d'un délicieux repas concocté par les "1001 saveurs de Jérôme" et profiter de la pièce de théâtre "quand les belles familles s'en mêlent" de la "compagnie du théâtre à six", une comédie de Joëlle Bonnifait. "Deux futurs mariés préparent leur mariage. Quoi de plus normal ? Cela se complique quand les deux belles-familles, l'une bretonne et l'autre basque, s'invitent aux préparatifs..." Plus d'une heure trente de rires, de chants, et de danses ! Et des aînés ravis. "C'est vraiment très sympa, on a beaucoup aimé, cela fait du bien de sortir et de rire", confiait un couple en partant.

    Présidé par Françoise Peyroutas, le comité des fêtes de Chemin Long est l'un des 5 comités existant actuellement dans la ville (Centre-ville, Capeyron, Arlac, Les Eyquems, et Chemin Long), après la disparition de 3 comités (Grand Louis/ la Forêt, Pichey, Jolibois). Tous sont chapeautés par la Fédération des comités des fêtes, présidée par Geneviève Sognac. "Il faut que les habitants des quartiers participent aux activités proposées par les comités, commente Geneviève Sognac, sinon, ils risquent de disparaître et il n'y aurait plus d'animations dans les quartiers." Les seniors malades ou dans l'impossibilité de se déplacer, ont reçu lundi matin à leur domicile, un colis de Noël porté par les bénévoles du Comité des fêtes de Chemin Long (plus de 50 colis ont été distribués). Un petit livret contenant toutes les manifestations organisées par le comité, est remis aux habitants du quartier (disponible aussi chez les commerçants de Chemin Long).

    DSC_1145.JPG

    DSC_1184.JPG


    0 0

    Une veillée de Noël est proposée :

    - le 19 décembre à 17 h 45 dans la salle d'animation de la bibliothèque Lucie Aubrac.

    Le public pourra profiter des lectures mises en scène par l'équipe de la bibliothèque, dans un décor qui le plongera dans la magie des fêtes.


    0 0
  • 12/17/19--23:56: Martignas : soirée quines
  • L'amicale de Martignas en Fête propose une soirée quines spéciale Noël :

    - le samedi 21 décembre à 20 h 30 à la salle Gérard-Philipe, 14 avenue de Verdun.

    Nombreux lots, buvette et petite restauration sur place.


    0 0

    La MJC CL2V et la commission des fêtes organisent un réveillon solidaire:

    - le 31 décembre à partir de 20 h dans  les locaux de la structure (sur réservation).

    Cette action vise à proposer aux personnes isolées, ou faisant face à des difficultés, un moment de convivialité et de partage.

    MJC CL2V, 11 rue Erick-Satie à Bordeaux.

    Contact : 05 56 97 40 00 ou accueil@mjccl2v.fr


    0 0

    Le centre socio culturel Le Puzzle propose un après-midi festif :

    - le 18 décembre de 14 h à 20 h dans le cadre des fêtes de fin d'année.

    Au programme : spectacle sons et lumières, ateliers créatifs, animations, barbe à papa...

    Le Puzzle sera fermé du 21 décembre au 5 janvier.

    Le Puzzle, rue Jean-Giono à Capeyron.

    Contact : 05 56 12 17 80 ou puzzle.administratif@orange.fr MG. 


    0 0
  • 12/18/19--01:46: Mérignac : danse en scène
  • Les élèves de la classe de danse du conservatoire municipal proposent la prestation publique "danse en scène":

    - le jeudi 19 décembre à 19 h à la salle de La Glacière, 56 rue Armand-Gayral.

    L'entrée est libre et ouverte à tous.


    0 0

    DSC_1196.JPGLes animations de Noël ont débuté depuis le 7 décembre dans les différents quartiers de la ville avec des "marchés de Noël", la calèche du Père Noël... "Malheureusement, suite aux intempéries, nous avons dû annuler le passage de la calèche dans certains quartiers", regrette Michèle Courbin, adjointe déléguée aux animations. Les manifestations (toutes gratuites) se poursuivent jusqu'au 30 décembre avec un point fort le 21 dans le centre-ville (voir ci-dessous).

    Ce sera la dernière animation pour Michèle Courbin.

    Élue depuis 2 mandats, elle travaille depuis 6 ans avec Claudine Lartigau, directrice de la proximité, sur les animations de la ville tout au long de l'année. Avec un budget qui n'a pas évolué (voté en conseil municipal), les deux femmes ont réussi à proposer des spectacles de qualité. "Je m'y prends un an à l'avance pour retenir les artistes", souligne Claudine Lartigau. "Un de mes meilleurs souvenir fut la 1re animation que l'on a réalisée ensemble avec le spectacle pyrotechnique derrière l'église et quelques inquiétudes sur le déroulement, commente Michèle Courbin. Mais finalement tout s'est bien passé !" Le feu d'artifice du 14 juillet se fait sur appel d’offres, mais pas les autres manifestations. "Nous avons un budget serré et nous choisissons des compagnies locales," précise Claudine Lartigau. "Ma satisfaction, c'est de voir que les services de la ville et de la métropole travaillent main dans la main, confie Michèle Courbin. Mes inquiétudes, c'est toujours la météo qui peut tout faire modifier. Mais ce qui nous motive toutes les deux, c'est de pouvoir aller dans tous les quartiers. Et grâce à l'entente avec nos prestataires et nos services, tout se passe bien." Toutes les deux sont fières d'avoir pu monter des projets : la chasse aux œufs pour Pâques, des animations pour la coupe du monde..."J'aurai aimé faire un lâcher de lanternes, mais ce n'est pas possible suite à un arrêté préfectoral", regrette Claudine Lartigau. "Je remercie toute l'équipe qui travaille pour que tout soit réussi, conclue Michèle Courbin. Et cette année, malgré la tempête et les contraintes de l'entreprise, les illuminations (à Led) dans les quartiers fonctionnent toutes."

    DSC_0288.JPGLes festivités de Noël

    Programme du 21 décembre sur la place Charles-de-Gaulle : de 10 h à 12 h et de 15 h à 17 h 30, calèche du Père Noël dans la rue Aimé-Césaire ; de 16 h à 21 h, marché de Noël sur le parvis de la Poste ; de 16 h à 17 h, concert gospel "Glory Gospel Stet"à l'église Saint-Vincent (complet) ; à 17 h 30, dégustation de bûches et distribution de bonnets ; à 18 h, retraite aux flambeaux (sur inscription), spectacle de feu "les semeurs de flammes" avec voltige aérienne et pyrotechnie, une locomotive enchantée, la chorégraphe Chloé Locatelli, et bien d'autres surprises, dont l'arrivée acrobatique du Père Noël ; de 18 h 30 à 22 h, mapping vidéo sur la façade de l'église (aura lieu jusqu'au 30 décembre inclus).

    Du 22 au 24 décembre, le marché de Noël sera présent de 9 h à 20 h sur la place Charles-de-Gaulle, ainsi que la calèche du Père Noël de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h. Le concert gospel reviendra de 16 h à 17 h le 22 décembre (complet). La chorale de Noël, sous la direction de Granny Smith, se produira les 22 et 23 décembre à 17 h.

    Contact : 05 56 18 88 98.

    Toutes les animations sont sur le site de la Mairie : www.merignac.com


    0 0

    L'association jardin-et-écotourisme organise une "petite randonnée" dans les parcs Victor Schoecher et Bourran :

    - le dimanche 22 décembre à 14 h.

    Vous ne savez pas quoi faire en hiver et vous ne voulez pas rester enfermé ? Écharpe, gants et bonnet, vous voilà partis pour une balade vivifiante afin  d'observer les oiseaux hivernants (canards, mouettes, cormorans). Les membres de l'association vous conteront l'histoire de ces vénérables arbres exotiques venant de tous les continents du monde.

    La sortie est gratuite mais sur réservation : martial@jardin-et-ecotourisme.fr.


    0 0

    DSC_1209.JPG«Doit-on faire un débat pour le centre-ville qui est un peu la vitrine de Mérignac ?», a lancé le maire, Alain Anziani, lundi soir, lors du conseil de quartier. «Il a une particularité, actuellement, il n’est pas assez animé et manque de commerces. Il a souffert de travaux, d’autres vont arriver, et il persiste des problèmes de stationnement.»
    L’édile a présenté les différents chantiers du centre-ville, dont ceux de l’îlot 2 de la ZAC (zone d’aménagement
    concerté). «Nous allons terminer ce qui a été engagé par Michel Sainte-Marie», a poursuivi le premier magistrat. Il y aura 111 logements et des commerces dans cet îlot : nouvelle brasserie, librairie, parapharmacie, coffee-shop et Monoprix. Le magasin Casino va disparaître ainsi que son parking.
    Le maire a précisé avoir demandé de nouveaux espaces de stationnement sur l’emplacement du supermarché (aérien ou souterrain). Beaucoup de personnes ont fait part de leur inquiétude concernant les tarifs de ce parking et le manque de places de manière générale dans le centre-ville.
    Les représentants du groupe Pichet ont répondu aux questions du public et précisé le nombre de stationnements prévus au sein de l’îlot : 179 places en sous-sol dont 56 pour les commerces. «Cela correspond aux normes, sachant que pour un T1, on estime qu’il n’y a pas de voiture.» Des chiffres qui ont fait réagir les participants. «Pourquoi l’occupant d’un T1 n’aurait pas de voiture ? Les places de stationnement sont insuffisantes au vu du nombre de logements», s’est indigné un riverain.
    «Nous avons un parking souterrain qui est peu utilisé, nous devons y réfléchir, a souligné Alain Anziani. Il dispose d’une gratuité d’une heure et la seconde est à un tarif intéressant. Pour les riverains qui souhaitent louer un emplacement, le prix est de 41 euros par mois.» Pour le parking de Monoprix, c’est l’enseigne qui décidera des tarifs. La rue Beaumarchais restera ouverte pour l’accès au parking de l’îlot 2 et sera uniquement piétonne à la hauteur de la Vieille Église (sauf pour les riverains). Ce qui obligera les bus à passer par les allées Coty.
    Du vert place De-Gaulle
    Lundi soir, Alain Anziani a aussi donné des infos sur le commissariat. «Il y a eu quatre groupements qui ont participé au concours pour sa construction, le lauréat sera connu début janvier. Il sera rebâti avec un centre de formation de la police juste au-dessus.»
    D’autres travaux ont été annoncés. La placette Leclerc va bénéficier de transformation, des bacs de fleurs vont remplacer les plots actuels. Quant à la place Charles-de- Gaulle, elle va reverdir. «Elle a été trop minéralisée par les architectes, reconnaît l’édile. Nous avions mis des plantes dans des bacs le temps des travaux, nous allons maintenant planter huit arbres et y ajouter des fleurs. En dessous des arbres, nous allons installer des tables et des bancs (vissés au sol), ce qui apportera un espace de convivialité ombragé
    « I have a dream »
    Répondant à une question sur la Poste, le maire a confié : «I have a dream. Cela fait 4-5 ans que je tanne la Poste pour avoir un îlot de verdure dans cet espace. L’idée de la direction, c’est de conserver le bureau de poste en le rendant plus esthétique, et de nous céder l’espace de tri pour que cela devienne un îlot de fraîcheur. On doit trouver des accords, mais c’est en cours».
    Une dernière question concernait les maisons fermées sur l’avenue de l’Yser, près de la résidence Yser. «Domofrance, le bailleur, a racheté ces maisons dans le cadre d’un projet non démarré à ce jour», a conclu Alain Anziani.


    0 0

    DSC_0321.JPGDans le cadre des festivités de Noël, plusieurs animations sont proposées par la Ville et le comité des fêtes du quartier mardi 24 décembre de 10 h à 12 h 30 sur la place Jean-Jaurès à Capeyron.

    La calèche du Père Noël sera présente, la chorale de Noël proposera un concert à 11 h, un stand maquillage et un atelier photo seront proposés...

    Du vin et chocolat chaud et des viennoiseries seront offerts par les bénévoles du comité des fêtes.


    0 0

    Le Mérignac-ciné, 6 place Charles-de-Gaulle, propose un ciné goûter :

    - le jeudi 26 décembre à partir de 10 h.

    Au programme : projection du film "Zébulon le dragon, goûter, et atelier "construis un dragon en papier". L'animation est gratuite pour les enfants à partir de 2 ans accompagnés d'au moins un adulte, dans la limite des places disponibles.

    Inscriptions : merignac.cine@gmail.com  


    0 0

    80813416_10216737974787421_3427036727116562432_n.jpgMalgré le changement de jour à la dernière minute à cause de la tempête Fabien, les mérignacais étaient nombreux vendredi soir pour les festivités de Noël sur la place Charles-de-Gaulle.

    Des yeux qui brillent sur le visage des enfants, mais aussi des parents. Un moment magique pour tous lors du départ depuis la Poste de la locomotive, suivie des enfants coiffés d'un bonnet de Noël et tenant fièrement leur lampion rouge à la main...

    Une belle retraite aux flambeaux, un spectacle de feu et un final pyrotechnique qui ont ravi le public ! Sans oublier l'arrivée acrobatique du Père Noël sous les cris des enfants, et le mapping vidéo sur la façade de l'église (visible chaque soir jusqu'au 30 décembre de 18 h à 22 h).

    79803307_2756425301081447_696786365634838528_o.jpgDSC_1227.JPG

    DSC_1235.JPGDSC_1240.JPG

    DSC_1253.JPGDSC_1284.JPG

    DSC_1302.JPG


    0 0

    DSC_1223.JPGPour ce dernier conseil, suivi par de nombreux habitants, parmi les points à l'ordre du jour, celui concernant l'acquisition d'Alema a suscité un long débat. Le groupe SOS (première entreprise sociale européenne), propriétaire du site situé 8 rue Louis-Blanc, a fait part à la ville de son souhait de se dessaisir de cet équipement d'une superficie totale de 6,9 ha avec 1400 m2 de locaux. Alema accueille un centre de loisirs, une ferme pédagogique, une halte-garderie, l'école associative "grandir et être soi", une aire de jeux, une piscine, un city stade et une ludothèque.

    Le groupe SOS a cessé l'activité de la halte-garderie depuis le 5 juillet dernier et interrompt l'activité ALSH à compter du 1er janvier. La collectivité prévoit de reprendre en régie à compter de cette même date l'activité du centre de loisirs. L'école bénéficie d'un bail précaire d'un an (01/09/2019 au 31/08/2020) avec Alema. France Domaine a été consulté et a estimé ce bien a 1,193 M€. Le conseil municipal a été sollicité pour voter l'acquisition de ce bien afin de poursuivre les activités et de conserver les salariés (inscription au budget primitif 2020).

    "Cette acquisition permet de fédérer à nouveau la plaine des sports Colette Besson et le site Alema, a souligné Caroline Hourtané, adjointe au développement durable. On peut désormais réfléchir à l'aménagement de cet espace de 22 ha qui comprend déjà des réalisations via les acteurs des chantiers éco citoyens. Cet achat est aussi en cohérence et en connexion directe avec la future Opération d'Intérêt Métropolitain du Parc des Jalles." L'élu de l'opposition Mathieu Guiraud a admis que c'était un projet magnifique tout en rappelant qu'il était déjà intervenu en juin 2014 pour demander à la ville de ce porter acquéreur de ce site au prix de 500 000€ (*). "Vous nous aviez répondu, M Koeberlé, que vous n'alliez pas acheter le site. Cinq ans après, vous l'achetez mais avec une augmentation de 700 000€." L'adjoint aux finances a précisé qu'à cette époque, Alema ne souhaitait pas vendre à la ville.

    "Nous avions acquis la plaine des sports auprès de la Poste, et France Telecom était restée et avait créé Alema, a précisé le maire Michel Vernejoul. Suite à un déficit de 200 000€, le groupe SOS est venu soutenir Alema. Mais des changements sont intervenus et le groupe SOS a décidé de vendre." L'élu d'opposition Jacques Souletis est étonné par la date du vote. "Les domaines ont été consultés en novembre 2018 et on vote cette acquisition au dernier conseil municipal du mandat ?" Philippe Koeberlé a apporté une réponse. "On est en discussion avec le groupe SOS depuis un an, mais la concrétisation se fait maintenant, ce n'est pas politique, ce sont les hasards de calendrier." Pour Jacques Souletis, il existe un problème de légitimité de cette délibération. "Cette discussion tardive avec un paiement différé au premier trimestre arrive au moment des changements d'équipe avec en plus un emprunt de 700 000€." L'opposition ayant voté le projet, Philippe Koeberlé a commenté. "Si vous êtes pour le projet, vous devez accepter toutes les conséquences."

    Le Maire a conclu le conseil municipal en remerciant tous ceux qui ont travaillé à ses côtés pendant 19 ans. "Merci à tous les élus pour le bon déroulement des conseils municipaux et bonne chance à la future équipe et à son Maire."

    (*) Le prix était de 1,095 M€, dont 500 000€ payables de suite suivis d'un paiement différé (données acquises après le CM).


    0 0

    DSC_1314.JPGPlusieurs bénéficiaires du Collectif Mérignac Solidarité (Saint Vincent de Paul, le secours populaire français, la croix rouge et les restos du cœur), ont profité d'une journée festive samedi dernier. Une première édition avait eu lieu en 2007 grâce à la rencontre de Nicolas Orosco Mora, patron du restaurant l'Apart à Capeyron, et Romain Brilli, directeur du Mérignac-Ciné. "On s'était dit que tout le monde n'avait pas la chance de pouvoir fêter Noël, confie Romain Brilli, et on avait invité des bénéficiaires des associations caritatives au restaurant et au cinéma. Nicolas a voulu renouveler l'opération mais en faisant participer plusieurs commerces de Capeyron."

    C'est ainsi que samedi midi, une cinquantaine de convives se sont partagés entre l'Apart et la "bonne pâte", puis ont pris un café au Printemps avant de rejoindre le cinéma pour la projection du film "Docteur ?" Une journée qui s'est terminée autour d'un goûter offert par la Ville. "Le but de cette journée c'est de donner quelque chose sans retour à des personnes qui en ont besoin, commente Nicolas Orosco Mora. On vit dans un monde un peu égoïste, et moi j'aime le côté humain. On est content de pouvoir accueillir ces personnes, de partager un moment avec elles et de voir un sourire sur leur visage. C'est très enrichissant sur le plan humain. J'aimerais organiser une soirée avec juste un droit d'entrée et proposer des tapas, de la musique... Mon mot d'ordre c'est la générosité, alors je suis allé voir les commerçants du quartier et plusieurs nous ont rejoints : la bonne pâte, le printemps, le jardin catalan, le printemps et le traiteur Joël Mauvigney. J'ai aussi la chance d'avoir une bonne équipe, un chef de confiance et du personnel fidèle !"

    Au cinéma, les invités ont été reçus par Romain Brilli. "Je trouve que cet échange entre les commerces de Capeyron et le cinéma est une bonne idée, il faudrait que d'autres quartiers participent." A la sortie du film, tous étaient ravis. "Ce fut une formidable journée, on a bien mangé, le film était super et on a bien ri, confiait une dame. C'est Noël avant l'heure et c'est magique !" Pour Jacques Nau, président du Collectif Mérignac solidarités, "ce fut une belle journée de partage grâce à de généreux commerçants."


    0 0

    réunion de travail pour les latrines.jpgLors du conseil municipal du 19 décembre, une délibération concernait la signature d'une convention avec l'Association de coopération entre acteurs du développement (ACAD).

    L'adjoint Michel Bastida a rappelé que Martignas s'était engagée envers la ville et le département de Foundiougne pour la signature de chartes de coopération décentralisée en août 2016 avec les 2 collectivités. "La municipalité s'est appuyée sur l'ACAD pour l'accompagner dans ses 2 principaux projets, l'amélioration de l'assainissement individuel et de l'accès à l'eau potable avec l'installation de latrines individuelles, et l'étude du schéma de secteur eau assainissement pour l'évacuation des eaux pluviales. La convention tri-annuelle votée lors du CM du 22 septembre 2016 arrivant à terme, il est proposé d'en signer une nouvelle." Jacques Souletis (opposition) a relevé un petit souci chronologique. "On vote une subvention pour des projets en cours dont certains sont même terminés." Michel Bastida a précisé "la continuité de ces opérations nous a été accordée en octobre, nous votons donc cette convention maintenant."

    L'adjointe Marie-Laure Palu a rappelé le projet qui a commencé en 2016 et qui vise la construction de latrines familiales au sein de quartiers défavorisés. L'élue est aussi revenue sur les chantiers réalisés par les jeunes (7 au total) à Foundiougne et qui concerne la réhabilitation d'écoles. "Au-delà du travail conséquent et fastidieux réalisé par ces jeunes de la mission locale, c'est un projet humanitaire qui les marquera à jamais. La ville a porté bien modestement ces projets qui ont valeurs de modèle pour Bordeaux et la métropole." Isabelle Christina (opposition) a souligné "vous vous engagez sur des projets à la veille d'une élection sans savoir ce qui va se passer." Le maire Michel Vernejoul a répondu "on travaille sur des projets qui concernent aussi la métropole. L'engagement lié à l'action pour l'eau est un problème mondial." Jérôme Piscina (opposition) a argumenté son vote contre. "Vous avez eu un projet mais demain d'autres équipes auront peut-être d'autres projets pour d'autres pays." Le Maire a rappelé que l'Afrique restait un enjeu fort pour la métropole.

    Photo : réunion de travail pour les latrines (crédit : Michel Vernejoul)


    0 0

    !cid_8c61c824-7ccd-4b9d-b1fd-6305557ec243.jpgC'est un chèque de 58 753€21 que Jean-Jacques Mutin, responsable de l'association "Téléthon Mérignac" a remis le 19 décembre à Christian Capdeville, coordinateur de l'AFM Gironde (résultat non définitif). Une somme collectée au cours des 31 activités proposées pour le Téléthon 2019 et qui a réuni 100 bénévoles, 92 partenaires et 27 associations.

    Michèle Courbin, adjointe aux animations, a félicité et remercié "l'infatigable Jean-Jacques Mutin pour tout le travail accomplit pour la réalisation de ce Téléthon". Yves Bailleul, un artiste local, a offert un tableau d'Édith Piaf, réalisé au crayon, à l'association "la joie de vivre" pour ses nombreuses années de participation au Téléthon (présente depuis le début). "L'AFM a 3 nouvelles missions : guérir grâce à la recherche et au développement thérapeutique, aider les malades et leur famille, communiquer sur les missions sociales, a rappelé Christian Capdeville. L'argent collecté cette année va contribuer à la poursuite de la recherche et à la mise en œuvre des traitements. Ce sont 33 médicaments qui sont concernés, 27 maladies et 200 programmes de recherche. Mérignac fait partie des villes les plus généreuses de France, un grand merci à tous les bénévoles pour leur implication." Le maire Alain Anziani s'est dit fier "que sa ville soit parmi les plus généreuses de France et que les mérignacais participent avec autant d'ardeur au Téléthon. Un grand bravo à tous pour ce résultat." L'Édile a remis la Médaille de la ville à Jean-Jacques Mutin pour son implication au Téléthon depuis de nombreuses années. Une médaille qui honore aussi l'association Téléthon Mérignac.

    Jean-Jacques Mutin a pris les rênes du Téléthon en 2001, avec le soutien de membres du SAM (sport athlétique mérignacais). "Au départ, on était 4 et en 2001, on avait remis un chèque de 10 151€ à l'AfM, se souvient Jean-Jacques Mutin. J'ai créé MSL (mérignac sports loisirs) en 2005 et des adhérents m'ont rejoint pour le Téléthon. L’association Téléthon Mérignac a ensuite été créée en 2014. Aujourd'hui, ce sont près de 100 bénévoles qui sont sur le terrain pour le Téléthon et on se classe parmi les villes les plus généreuses, c'est une belle réussite pour tous."

    Crédit photo : Viviane Gélin


    0 0

    DSC_1321.JPGLes dernières animations de Noël au centre-ville se sont tenues mardi sur la place Charles-de-Gaulle avec la présence de la calèche et du marché de Noël (le mapping vidéo est présent jusqu'au 30 décembre de 18 h à 22 h).

    Plusieurs activités étaient aussi proposées sur la place Jean-Jaurès, en partenariat avec le Comité des fêtes de Capeyron. Et ce fut une belle réussite ! Les habitants sont venus nombreux faire un tour de calèche, les enfants se sont fait photographier avec le Père Noël, tous pouvaient participer à l'atelier maquillage, et le créateur de ballons a eu beaucoup de succès. La chorale de Noël a charmé le public et les boissons chaudes et viennoiseries offertes par les bénévoles du comité des fêtes ont eu beaucoup de succès !

    DSC_1323.JPG

    DSC_1324.JPGDSC_1326.JPG

    DSC_1322.JPG


    0 0

    DSC_1211.JPGOriginaire de Mérignac, Barbara Oliveira est titulaire d'une licence designer qu'elle a passée à Bordeaux avant de poursuivre sa formation à Paris, dans une grande école de design culinaire. Elle vient d'ouvrir un espace d'activités "by fictiovore", cuisine pro partagée, dans le quartier de Beaudésert.

    "C'est le même système que les bureaux partagés, mais en ajoutant un air chaleureux, précise la jeune femme. L'idée c'est de pouvoir travailler et m'enrichir avec d'autres cuisiniers. J'ai trouvé ce local grâce à mes parents. Nous avons commencé les travaux en février et l'entreprise a été lancée le 1er octobre. J'ai pour l'instant deux personnes qui partagent ma cuisine." Barbara Oliveira est designer culinaire et gérante de la cuisine pro partagée. "Ce n'est pas toujours facile de s'installer, mais si cela fonctionne bien, j'aimerais procéder à un agrandissement pour le design, poursuit la gérante. Il me faudra aussi améliorer petit à petit l'extérieur."

    La cuisine partagée c'est la location d'une cuisine professionnelle clé en main, aux travers de formules variées s'adaptant à tous les projets culinaires. La cuisine respecte les normes sanitaires en vigueur, et chaque formule inclut l'eau, l'électricité, les produits nettoyants et la maintenance des machines. Les utilisateurs réservent le nombre de demi-journées par semaine dont ils ont besoin (matin ou après-midi), sachant qu'ils peuvent rentabiliser leur séance en allant jusqu'à 7 h d'utilisation. Chaque utilisateur dispose d’un espace privatisé tout en ayant accès au matériel mutualisé. "La cuisine partagée permet aussi d'éviter certains problèmes pour les petites entreprises, confie Barbara Oliveira. Lorsque l'on débute, il est plus intéressant de partager une cuisine que de s'installer tout seul. J'accompagne les personnes au départ, le but étant qu'elles deviennent autonomes." Ses locaux sont composés d'un espace frigo et congélateur, d'une réserve sèche, d'espaces de stockage, d'une cuisine, d'une partie froide, et même d'un petit laboratoire photo. Tout est optimisé, pas de perte de place.

    Fictiovore, 36 bis avenue Marcel Dassault à Mérignac.

    Contact : 06 40 67 99 09 ou barbara@fictiovore.com

    Site : www.fictiovore.com


older | 1 | .... | 323 | 324 | (Page 325) | 326 | 327 | .... | 337 | newer