Quantcast
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog



Channel Description:

Mérignac : le blog de la correspondante de "Sud Ouest"

older | 1 | .... | 331 | 332 | (Page 333) | 334 | 335 | .... | 337 | newer

    0 0

    DSC_1847.JPGLa médiathèque Michel Sainte Marie propose la 2e édition du mois du tout-petit (0 à 3 ans) en accueillant l'artiste Soco qui emmène le public pour quelques semaines dans un univers fait de douceur et de légèreté. Des lectures, des jeux, des ateliers de bien-être, qui sont autant de moments à partager avec ses enfants. "On cherchait une thématique qui corresponde aux tout-petits, explique une animatrice du plateau jeunesse en charge de l'animation. Une collègue qui avait vu l'exposition de Soco nous en a parlé et on a craqué. C'est ouvert aux très jeunes enfants, mais les plus grands sont acceptés."

    L'exposition, visible pendant les heures d'ouverture de la médiathèque, offre un joli moment d'échange et de partage parents/enfant dans la salle d'exposition. Les tableaux y sont juste à la hauteur des bambins. L'espace central, véritable œuvre d'art, est un coin cocooning qui incite à la détente ! Des sculptures de "cocottes" donnent envie de les toucher... "C'était trop bien, merci beaucoup", murmure Ernest en quittant la salle. Un papa dépose délicatement son bébé de quelques mois sur les coussins, le grand frère s'allonge à ses côtés, un moment de tendresse partagé sous le regard ému des parents. "C'est trop tentant pour les enfants mais aussi pour nous, on a envie de se poser comme dans une bulle", confie une maman. Soco a créé cette exposition pour les enfants de 6 semaines à 4 ans. Elle se compose d'une structure interactive, de sculptures et de photos tendres et fraîches réalisées par le photographe Stéphane Maillard. "C'est un joli moment d'échange avec les petits, une invitation pour l'adulte à retrouver l'espace d'un instant l'âme d'enfant qui sommeille en lui", peut-on lire sur un mur de la salle.

    Soco, Sophie Coignoux (de Bretagne), est une artiste avec plusieurs casquettes (plasticiennes, arts vivants...) qui propose des spectacles pour les plus jeunes. "J'aime créer un univers graphique qui corresponde à un adulte mais aussi pour les tout-petits, précise Soco. Il suffit d’adapter un espace pour les enfants et on se rend compte qu'ils ont une approche culturelle. Le spectacle Sococoon est destiné à l'enfant à partir de 6 semaines. Je propose un environnement propice à la douceur, aux sonorités. Le parent se saisit lui-même d'instruments et partage avec son enfant." Passionnée, elle vient de signer pour un concert spectacle qui sortira en 2021 et elle expose actuellement à Saint Malo. Une artiste qui pose son regard sur la nature avec des animaux qui se questionne sur ce que fait l'homme avec la nature. "Bravo pour le travail réalisé pour cette exposition, c'est vraiment magnifique", s'exclame un papa en admirant les structures et les mobiles réalisés avec du polystyrène, du textile, des perles, des clous, des boulons... "Que l'on utilise des matériaux nobles ou pas, tous peuvent être sublimés," souligne Soco. L'artiste possède une centaine de cocottes, toutes uniques, et leurs pattes peuvent être orientées pour réaliser des mises en scène différentes.

    Plusieurs animations sont prévues autour de cette exposition jusqu'au 21 mars : des spectacles, des lectures, des concerts, des ateliers, un ciné p'tit déj, un massage éveil et bien-être, une conférence. Pour certaines, la réservation est conseillée, le programme complet est disponible sur le site : www.mediatheque.merignac.com

    Médiathèque Michel Sainte Marie, 19 place Charles-de-Gaulle. Tel : 05 57 00 02 20.

    DSC_1844.JPG

    DSC_1848.JPG


    0 0

    DSC_1887.JPGÀ l'initiative d'un groupe d'habitantes du quartier (Séverine, Myriel, Gaëlle et Anna-Nina), le carnaval de Bourranville s'est déroulé samedi après-midi sous le soleil. Les quatre amies s'étaient mobilisées depuis plusieurs mois pour préparer cette première édition. "Nous sommes ravis que ce soit une initiative d'un groupe d'habitantes du quartier et la MJC est là pour les soutenir, soulignait Moussa Zidou, le directeur de la MJC centre de loisirs des 2 villes (CL2V). Les enfants et les parents ont joué le jeu et beaucoup sont venus déguisés, c'est très sympa."

    Avant le départ de la déambulation, un atelier maquillage offrait ses services aux petits et aux grands, et ils furent nombreux à en profiter. À l'heure du départ, la structure double face M/Mme carnaval a pris la tête du cortège. "On est assez contente de voir qu'il y a tout de même du monde, ce fut du travail, mais c'est chouette", reconnaissaient les mamans à l'origine du projet. Accompagnée par une association de capoeira et encadrée par la police municipale, la cavalcade a déambulé à travers les rues du quartier avant de revenir au parc de l'orée des deux villes pour la crémation de M/Mme carnaval. Une belle animation qui s'est terminée par le partage d'un goûter à la MJC Cl2V.

    Et pour clore définitivement cette journée, une grande soirée vénitienne était organisée le soir par la commission des fêtes de la MJC CL2V.

    DSC_1886.JPG

    DSC_1891.JPGDSC_1900.JPG

    DSC_1902.JPG


    0 0

    DSC_1863.JPGLe collège Aliénor-d'Aquitaine, dirigé par Sylvie Gilles, a reçu vendredi la visite de Ginette Kolinka (née le 4 février 1925 à Paris), une survivante du camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau et passeuse de mémoire de la Shoah. Arrêtée le 13 mars 1944 avec son père, son petit frère de 12 ans et son neveu, par la Gestapo, elle sera libérée en mai 1945.

    Vendredi, la journée a commencé par une intervention de Ginette Kolinka auprès de 4 classes de 3e. Après le repas, elle a participé avec les collégiens à la plantation d'un arbre de la liberté, un ginkgo biloba, à l'entrée du collège. Des élèves ont lu des textes, la chorale du collège accompagné de tous les élèves présents a chanté La Marseillaise, et Ginette Kolinka a poursuivi avec Le chant du marais. "Cet arbre est un symbole de paix et d'espoir et c'est un grand bonheur pour nous de pouvoir vous dire merci pour vos témoignages," a confié Sylvie Gilles à Mme Kolinka, très touchée par l'accueil qui lui a été réservée.

    Elle a ensuite participé à un temps d'échange avec les collégiens. "Avez-vous réussi à vivre normalement après votre déportation ? Oui, car j'ai eu la chance de retrouver ma famille, mais ce ne fut pas le cas de tout le monde, malheureusement ! Comment pensiez-vous sortir du camp ? Je ne pensais pas, la mort planait au-dessus de nos têtes et on vivait au jour le jour. Êtes-vous retourné à Auschwitz ? Oui, et ce n'était pas du tout comme quand j'y étais. Il n'y avait pas la fumée, l'odeur, la saleté, pour moi c'était juste un décor. Il n'y a pas de mot pour dire ce que l'on a vécu là-bas !"

    Ginette Kolinka a précisé qu'elle témoignait afin que tous ceux qui l'écoutent deviennent à leur tour des passeurs de mémoire. Elle a toujours sur son bras le tatouage de son numéro de déportation. Elle explique que pendant des années, elle n'a pas découvert son bras, puis qu'elle mettait un pansement pour cacher le tatouage, et que maintenant, elle le montre. "Il y a eu 67 500 déportés dans les camps, seul 2500 en sont revenus, confie Ginette Kolinka. Quand je suis arrivée au camp, je pesais 66 kg et quand je suis sortie, 26 kg. Il y a des choses que l'on ne peut pardonner, mais c'est aux nazies que j'en veux !"

    DSC_1860.JPG

    DSC_1867.JPG


    0 0

    La liste Illacalternative 2020", menée par Edouard Quintano, présentera son programme :

    - le vendredi 21 février à 20 h à la salle Jacques-Prévert, quartier du Las,

    - puis le vendredi 28 février à 20 h à la salle Villenave, au centre bourg.

    Cette présentation sera suivie d'un verre de l'amitié.


    0 0

    La fédération "Libre pensée 33" (LP 33) propose une conférence-débat sur le thème "écologie : vrais et faux problèmes", animée par Jean-Sébastien Pierre, professeur émérite d'écologie et président de la fédération nationale de la Libre pensée, le samedi 22 février à 14 h à la maison des associations, 55 avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny.

    La commission administrative de la LP 33 se réunira auparavant à 10 h (même lieu). À l'ordre du jour de cette réunion : situation et activités en Gironde, élection du nouveau bureau et bulletin de février de LP 33. Un repas convivial est prévu à 12 h 30 (15€). Inscriptions auprès de Marie Lescoute : marielesc4@gmail.com


    0 0

    DSC_1882.JPGIls sont 84 nouveaux majeurs ayant eu 18 ans avant le 15 février et une douzaine d'entre eux a répondu à l'invitation de la Mairie samedi matin pour la remise officielle de leur carte d'électeur, accompagné du livret de la citoyenneté. "Bienvenue à tous, vous êtes maintenant des acteurs de la citoyenneté", a souligné le maire Hervé Seyve lors de cette cérémonie en présence de plusieurs élus.

    Au dernier scrutin, la ville comptait 6487 électeurs inscrits sur les listes électorales illacaises, elle en totalise actuellement 6641. Les jeunes majeurs vont avoir la possibilité d'exprimer leur premier vote pour les prochaines élections municipales !


    0 0

    DSC_1841.JPGLa mobiklasse.de du Goethe Institut (*) de Bordeaux était présente mardi matin au collège de Capeyron. Charlotte Metzger, animatrice pour la Nouvelle aquitaine, est venue à la rencontre des futurs élèves de 6e du collège, des écoliers de CM2 des écoles Jean-Jaurès 2 et les Bosquets. Cette journée participe aux bonnes relations de proximité et d'échanges avec les écoles primaires du secteur.

    Charlotte Metzger est allemande, a appris le français dès l'âge de 10 ans, et vit aujourd'hui à Bordeaux. Elle intervient 2 à 3 fois par semaine dans des établissements scolaires (environ 70/an), principalement pour les CM2 et les 6e. Mardi, elle a assuré une séance d'initiation à l'allemand, ludique et interactive, afin de sensibiliser les élèves de CM2 à la langue et à la culture allemandes. Les écoliers de Jean-Jaurès 2 ont ouvert les hostilités à 9 h 30. Installés en 1/2 cercle face à l'animatrice, ils écoutent et répètent les mots et les phrases qu'elle prononce. Appliqués et attentifs, ils ont participé à un jeu : sur un fond de musique, un dé en mousse passe de main en main et lorsque la musique s'arrête, celui qui a le dé doit le lancer au sol. Suivant le chiffre qui apparaît, il lit la phrase qui correspond et qui est affichée sur le tableau. Un autre jeu consiste à tirer une carte au sort, le jeune mime le dessin pour que ses camarades découvrent le mot caché, et un autre élève doit aller écrire le nom en allemand au tableau. "Est-ce que cela vous a plu ?" questionne l'animatrice à la fin de la session. C'est un grand oui collectif. "Je suis venue vous présenter l'allemand pour vous laisser la possibilité de choisir cette langue en sixième, explique Charlotte Metzger. Je vous ai parlé en allemand pendant 45 minutes et vous m'avez comprise parce que j'ai utilisé mes mains et que certains mots ressemblent au français et à l'anglais, cela facilite la compréhension."

    Laurent Bouzignac est le principal du collège depuis la rentrée de septembre. Il vient du Lot-et-Garonne, mais avait été auparavant principal adjoint au collège de Blanquefort. "Je suis très heureux d'être à la tête de ce bel outil, avec une équipe de professionnel ouverte aux projets, confie le principal. C'est un établissement qui reste à taille humaine, où l'on accueille des élèves tout au long de l'année, et qui compte 524 collégiens à ce jour. On a la chance de pouvoir proposer l'apprentissage de l'allemand dès la 6e et les collégiens peuvent ensuite poursuivre cette langue. Et dans le courant de leur scolarité, un échange est proposé aux germanistes avec un établissement de land de Rhénanie du Nord Westphalie. Notre challenge, c'est de pouvoir ouvrir l'équivalent d'une classe entière (28 élèves) de 6e germanique répartie en deux classes. Nous voulons aussi favoriser les échanges entre les écoles du secteur et le collège."

    La mobiklasse.de est une initiative qui a pour but de sensibiliser à la langue et à la culture allemandes. La maîtrise de l’allemand est un atout essentiel sur le marché du travail, et c'est aussi le billet d'entrée pour un grand nombre de programmes de mobilité. Les séances d'information et de sensibilisation de mobiklasse.de sont destinées à montrer l'Allemagne d'aujourd'hui et à lutter contre de vieux clichés. Site : www.mobiklasse.de

    (*) Le Goethe Institut est l’institut culturel de la République fédérale d’Allemagne actif au niveau mondial. 

    DSC_1837.JPG


    0 0

    DSC_1921.JPGPlus de 50 personnes ont participé samedi à la soirée Saint Valentin organisée par le comité des fêtes de chemin long dans les locaux de la MJC chemin long animations loisirs (CLAL). Les convives ont pu apprécier le repas concocté par les "1001 saveurs de Jérôme" et fouler la piste de danse grâce au DJ Xavier.

    Parmi les danseurs, la doyenne de la soirée, du haut de ses 92 ans, n'a pas quitté la piste de danse ! Si tout se passe bien, le repas de la Saint Valentin 2021 devrait se faire dans les nouveaux locaux de la MJC CLAL, pour le plus grand plaisir des habitants !


    0 0

    DSC_1879.JPGVendredi soir, la salle du Pin Galant accueillait le spectacle de magie "les maîtres de l'illusion 2.0". Une soirée avec un caractère particulier. Une partie des places était réservée pour l'association Magik Hôpital pour ses interventions auprès des enfants hospitalisés.

    Après le magnifique spectacle réunissant de grands magiciens, le public venu via Magik Hôpital était convié à rencontrer les artistes de la soirée. Le président de l'association, Serge Arriailh, a rappelé le travail effectué par les bénévoles. "Nos principales missions sont de montrer la magie aux enfants, de leur apprendre des tours de magie, et pour ceux qui sont hospitalisés plus longtemps, on leur offre une mallette de magie. On prépare actuellement une bande dessinée et la création d'une peluche."

    DSC_1877.JPG


    0 0

    DSC_1873.JPGNicolas Pichon a 19 ans, est en dernière année d'apprentissage en Bac pro mécanique auto, et vient d'obtenir le titre de Champion de France de boxe au combat (-85 kg) lors de la finale à Paris le 25 janvier. Membre du club ASI (association sportive illacaise) section boxe depuis 3 ans, il boxe avec son père Patrick et son frère Tristan. Il est entraîné par Patrick Fauroux, secondé par Olivier Acetti et Stanislas Rémy.

    Une petite fête était organisée en son honneur le 14 février au complexe des Badines. "Enfin on a un champion de France de boxe, a souligné Jean-Michel Ducos, le président de l'ASI. La boxe française n'est pas vraiment un sport individuel, il y a tout un groupe autour des boxeurs : la présidente, les entraîneurs, la famille... Mais le mérite de cette médaille revient à Nicolas."

    Lors de la finale à Paris, le jeune homme a offert de beaux combats avec du suspense. "Même si on est un petit club, je suis content d'avoir ramené ce titre, confie Nicolas Pichon. J'ai toujours été fan de boxe. C'est un sport assez dur où il faut avoir certaines qualités. Le combat en finale ne fut pas facile, j'ai reçu un coup à la coquille qui m'a un peu sonné, mais je suis content d'être champion."

    Fondée en 2006 et présidé par Virginie Tourrilhes, qui est aussi monitrice de boxe et de savate, la section ASI boxe compte environ 100 membres : 40% de filles (en majorité - 18 ans) et 60% d'hommes (plus âgés). "C'est un sport qui se féminise, détaille la présidente, et nous sommes un club plutôt jeune avec 40% qui ont moins de 18 ans. On entretient aussi de bonnes relations avec le SAM boxe (de Mérignac) et cela a permis à Nicolas de bien s'entraîner."

    Contact : vtourrilhes@ugap.fr ou 06 66 49 01 45.


    0 0

    L'association jardin&écotourisme propose une balade sensorielle le 23 février à 14 h depuis le parc du château. Vous pourrez découvrir des paysages sonores en identifiant des oiseaux de la forêt par leurs chants, percer les secrets des végétaux à usage médicinal ou cosmétique, vous initier à la botanique par le biais du palais en dégustant les premières salades sauvages de printemps ! L'association vous proposera de jouer au détective de la nature sur la piste des traces animales, et de participer parallèlement en chemin au nettoyage du bois.

    Réservation : jardin-et-ecotourisme.fr


    0 0

    Le comité des fêtes des Eyquems propose un après-midi quines :

    - le dimanche 23 février à 14 h 30 à la salle des fêtes de Capeyron, place Jean-Jaurès.

    Nombreux lots, loterie, bingo, buvette et petite restauration sur place.

    Réservations auprès de Geneviève Sognac du lundi au vendredi (pas de réservation le samedi et dimanche) au 05 56 47 00 64.


    0 0

    Cultive tes rêves organise plusieurs animations au profit des populations défavorisées du Bénin.

    Le 23 février à 10 h au centre socio culturel Le Puzzle, rue Jean-Giono, c'est un atelier de cuisine d'ailleurs "bobun", plat vietnamien avec des nems, qui est proposé (12€).

    Chaque mardi à 18 h 15, des initiations à la langue des signes sont mises en place à l'Aquarium de la salle Jacques-Cartier (5€).

    Enfin, un vide grenier est prévu le 5 avril de 9 h 30 à 17 h 30  à la salle de la Glacière, 56 rue Armand-Gayral.

    Contact : 06 86 83 60 42. Site : https://cultivetesreves.com


    0 0

    Le Mérignac-ciné, 6 place Charles-de-Gaulle, propose l'avant-première du film "Miss" :

    - le mardi 25 février à 18 h 45, avec la présence exceptionnelle d'Alexandre Wetter et du réalisateur Ruben Alves.

    Site : www.cinemerignac.fr


    0 0

    DSC_1145 (Copier).JPGSituée sur l'espace Dolange, la nouvelle école de musique Léo Ferré a été inaugurée officiellement mercredi soir. Après la coupure de ruban par le maire Michel Vernejoul et le dévoilement de la plaque inaugurale, une visite guidée des locaux a été organisée. "C’est avec un grand plaisir que nous inaugurons ce soir la nouvelle école municipale de musique de Martignas, a souligné le Maire. Nous nous étions engagés pendant la campagne à offrir à cette structure de nouveaux locaux qui permettent de centraliser en un lieu unique l’ensemble des cours de musique. C’est désormais chose faite. Il y a quelques mois encore, ce lieu abritait le centre de loisirs de l’Espace dédié aux enfants de 3 à 6 ans. Depuis, le centre de loisirs a déménagé au sein de locaux vacants de l’école. Prochainement, il regagnera le site Alema, où se trouve déjà le centre de loisirs élémentaire. Une fois cet espace libéré, nous avons pu envisager une restructuration complète pour répondre aux besoins de notre école de musique. Je remercie le service technique et des sports, ainsi que les entreprises qui ont réalisé ce vaste chantier."

    Le coût total du projet est de 322 000€ : 270 000€ de travaux, 42 000€ d'études et 10 000€ de mobilier. Sur une surface totale de 270 m2 (contre 80 auparavant), la nouvelle école dispose de 7 salles pédagogiques, un studio, une salle des enseignants, et 2 bureaux administratifs. Les 180 élèves de l’école disposeront désormais de conditions d’apprentissage optimales. "Cette nouvelle école de musique dispose de trois voisines avec qui elle va pouvoir travailler en harmonie, la salle Gérard-Philipe, l'espace des chênes et le centre socio culturel", a conclu Michel Vernejoul.


    0 0
  • 02/23/20--23:37: Mérignac : ciné-goûter
  • Le Mérignac-ciné, 6 place Charles-de-Gaulle, propose un ciné goûter :

    - le mercredi 26 février à 10 h.

    Au programme : projection du film "Samsam", atelier "fabrique le vaisseau spatial de Samsam" et goûter. C'est une animation gratuite pour les enfants à partir de 2 ans accompagnés au moins d'un adulte, dans la limite des places disponibles.

    Inscription : merignac.cine@gmail.com


    0 0

    DSC_1831 - Copie.JPGL'adjoint aux finances Fabrice Guillemet a présenté le budget 2020 lors du conseil municipal du 10 février, en précisant qu'il était nécessaire de prévoir un budget, malgré les élections municipales, afin de laisser une situation saine.

    Le budget de fonctionnement, équilibré en recettes et dépenses, s'élève à 12 056 802€ et celui d'investissement à 7 982 559€. Le ratio d'endettement de la ville est de 8,1 ans. L'élue d'opposition Maïténa Bru s'est étonnée de voir de nombreux zéros sur le tableau fourni, et a relevé plusieurs anomalies. "Une telle présentation où l’on met des zéros partout n’est pas digne d’une ville comme Saint Jean d'Illac ni de ses concitoyens", a déclaré l'élue. Son collègue Édouard Quintano n'est pas surpris mais souligne "nous vivons à crédit deux fois plus qu'une ville de même taille. Nous sommes dubitatifs sur la réalisation de ce budget 2020 qui n'est qu'une caricature !" Plusieurs piques ont été échangés entre la majorité et l'opposition (qui a voté contre le budget). "Vos propos sont affligeants. La formulation est peut-être indigeste, mais la présentation du document M14 (budget) est obligatoire", a rappelé le maire Hervé Seyve.

    L'adjoint aux finances a aussi présenté le budget primitif du parc de l'entreprise et de l'artisanat Le budget de fonctionnement est de 83 950€ et celui de l'investissement de 51 000€ (6 abstentions et un contre).


    0 0

    Les prochaines réunions publiques dans les quartiers de la liste "ensemble nous sommes Mérignac", menée par Alain Anziani, se tiendront à 19 h dans les salles de restauration scolaire des écoles :

    - le 24 février à Jules Ferry, 2 rue Aimé-Cesaire ;

    - le 25 à Jean-Macé, 2 rue Courteline ;

    - le 26 à Ferdinand Buisson, 74 avenue des Marronniers.


    0 0

    Le conseil municipal se réunira :

    - le 29 février à 9 h 30 dans la salle du conseil municipal de la Mairie, esplanade Pierre Favre.

    À l'ordre du jour : création des budgets annexes eau et assainissement, mise à disposition d’agents territoriaux auprès du Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau et d’Assainissement, décisions prises par Monsieur le Maire.


    0 0

    Une réunion publique sur le demi-échangeur concernant la déviation de Martignas-sur-Jalles, aura lieu :

    - le 25 février à 19 h 30 à l'espace Simone-Villenave, avenue du Las.


older | 1 | .... | 331 | 332 | (Page 333) | 334 | 335 | .... | 337 | newer